Accueil
Fiches pratiques
Gérer le risque client avec l’assurance crédit
Paiements

Gérer le risque client avec l’assurance crédit

Rédigé par
Manolo Munoz Lagadeuc
Mis à jour le
27/7/2022

L’affacturage est la solution de financement de créances clients la plus utilisée pour les paiements entre entreprises. L’une des raisons pour laquelle l’affacturage est si populaire, c’est qu’il fournit au fournisseur une garantie de créance, également appelée assurance-crédit. Il est possible de faire souscrire une assurance-crédit sans avoir recours à l’affacturage. En fonction des habitudes de paiement et de recouvrement de l’entreprise, elle peut être effectuée de manière indépendante auprès d’un organisme assureur spécialisé.

Explication du fonctionnement de l’assurance crédit, de ses avantages et de son rôle pour minimiser le risque clients.

Au sommaire de cet article :

L'assurance crédit permet de mieux gérer le risque client

Définition de l’assurance crédit

Au même titre que des bien matériels puissent faire l’objet d’une protection grâce à une assurance, les factures peuvent également être couvertes dès lors qu’elles sont échues. Lorsqu’une entreprise souscrit à un contrat assurance crédit, l’assureur lui accorde une garantie de créance couvrant le risque commercial. Elle protège l’établissement de l’ensemble des pertes causées par les créances impayées.

À la différence de l’affacturage, l’assurance crédit intervient seulement en cas de défaut de paiement de la part d’un client.

Tout au long de la validité du contrat, l’organisme assureur est chargé de :

  • l’indemnisation du fournisseur en cas d’impayés
  • la surveillance de la solvabilité du client
  • la suppression de la garantie si le client est jugé comme à risque trop élevé

Le fonctionnement de l’assurance crédit reste très similaire à celui de l’affacturage :

Schéma du fonctionnement de l'assurance crédit

Tout comme le factor, l’assureur s’intègre dans le processus d’échange entre le fournisseur et le client pour prendre en charge l’indemnisation de la facture auprès du fournisseur et pour mener de manière externalisée la procédure de recouvrement de la créance envers le client.

Le fonctionnement de l’assurance crédit

Dès la souscription à un contrat d’assurance crédit, l’assureur s’engage à fournir une garantie d’indemnisation à l’entreprise. C’est cette garantie qui rend valide ou non la possibilité d’obtenir une indemnité d’impayés.

L’indemnisation des impayés

Une fois la créance garantie par l’assureur, en cas d’impayé de celle-ci, le montant de l’indemnité est équivalent au prorata du montant HT de la créance convenu lors de l’établissement du contrat. De manière générale, l’indemnité équivaut à environ 90% de la valeur de la facture. Les créances ne recevant pas de garantie, à cause de la situation du client jugée comme trop risquée par l’assureur, ne seront pas concernées par ces indemnités.

⚠️ Le délai d’indemnisation peut varier selon divers facteurs (le montant de l’encours, la nature de l’impayé, ...) et peut être négocié lors de la constitution du contrat. Pensez-y pour obtenir le délai le plus court possible.

Le recouvrement de la créance

Le recouvrement des factures garanties par l’assureur se fait de manière automatique dès qu’un impayé survient. De cette manière, l’assureur va chercher à récupérer le montant de l’indemnité versée à l’assuré (ou une partie de celle-ci).

Il est toujours possible pour l’assuré de se tourner vers l’assureur pour procéder au recouvrement des factures non garanties par ce dernier. Dans cette situation, l’assureur joue le même rôle que n’importe quelle société de recouvrement externe.

La surveillance du risque client

Tout au long de la validité du contrat d’assurance crédit, l’assureur effectuera une surveillance constante de la solvabilité du client. L’intérêt de cette démarche est de pouvoir évaluer régulièrement le risque d’impayé du client et si celui-ci est jugé comme trop élevé, de supprimer la garantie posée initialement auprès de ce client.

suivi de l'activité en temps réel avec leanpay

La suppression de garantie d’assurance-crédit

Au cours du temps, aucune entreprise n’est à l’abri de voir un de ses clients passer en situation d’insolvabilité. Si le cas se présente alors qu’un contrat d’assurance crédit est en cours de validité, l’assureur peut décider de supprimer la garantie d’indemnité préalablement accordée pour couvrir ce client. Pour assurer un minimum de couverture à l’assuré en cas de suppression de garantie, deux options sont envisageables :

  • La première solution est de conserver la garantie sur les ordres à livrer, c’est-à-dire sur l’ensemble des marchandises en cours de fabrication ou de livraison auprès du client concerné. Pour que cette option soit reçue par l’assureur, il est nécessaire de fournir une preuve de l’avancement des commandes.
  • Le seconde option consiste à certifier de l’état d’engagement des livraisons envers le client touchées par la réduction ou la suppression de la garantie par l’assureur. Cet état d’engagement doit être délivré dans les 15 jours suivant la décision de l’assureur et doit prouver du ou des montant des livraisons prévues, des livraisons en cours d’exécution et des factures encore dues.

Les avantages de l’assurance crédit

Il y a deux intérêts à souscrire à une assurance crédit pour une entreprise :

Le premier est bien sûr de se protéger des impayés. C’est un très bon moyen de limiter ce risque en complément du recouvrement interne déjà présent au sein de l’entreprise.

Le second intérêt est peut être le plus gros avantage de l’assurance crédit. Il s’agit de la capacité pour l’entreprise d’obtenir des informations précises et en temps réel sur la solvabilité de ses clients en B2B. C’est une aide non négligeable pour aider à la prise de décisions financières. Cela permet par exemple :

  • De négocier des délais de paiement en fonction de la santé financière du client
  • D’avoir connaissance d’une éventuelle dégradation de la situation d’un client et anticiper son insolvabilité en prenant des mesures radicales comme une rupture de contrat commercial par exemple.

Minimiser le risque client en optimisant la gestion du poste clients

Bien qu’étant une solution très intéressante pour éviter le risque d’impayés, l’assurance crédit ne peut être sollicitée que lorsque la situation est déjà mauvaise. Optimiser la gestion du poste clients en prévention d’une défaillance d’un client est le meilleur moyen d’avoir recours le moins souvent possible à une assurance crédit. Comment faire ?

  • En mettant en place une procédure de relance systématique et automatisée pour l’ensemble des factures
  • En ayant une vision claire et en temps réel de ses encours clients
  • En choisissant un outil comme LeanPay pour réduire ses délais de paiement !
La gestion du poste client revisitée avec LeanPay
Besoin d'utiliser ces modèles ?

Téléchargez gratuitement notre fichier PDF de modèles de mails de relances. Vous pourrez les emporter partout avec vous !

Facturer c'est bien, encaisser c'est mieux !

Notre site utilise des cookies, aidez-nous à vous offrir la meilleure expérience possible en cliquant sur “Accepter”.