Paiements

En B2B, les délais de paiement se sont allongés en 2020

Rédigé par
Mathilde Chevallier

Le 28 septembre 2021, Alain Griset, Ministre Délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises, et Jeanne-Marie Prost, présidente de l’Observatoire des délais de paiement, ont présenté le rapport sur l’évolution des délais de paiement en 2020.

Le bilan dressé est contrasté : quand le secteur privé connaît une augmentation des délais de paiement, le secteur public, lui, enregistre une amélioration.

Alain Griset s'est exprimé au sujet des retards de paiement :

Les retards de paiement affaiblissent nos entreprises et en premier lieu les plus petites, les plus vulnérables et les plus fragiles d’entre elles. En l’absence de retards de paiement, les PME disposeraient de 19 milliards d’euros de trésorerie supplémentaire. Cette situation est encore plus inacceptable aujourd’hui où la trésorerie est capitale. Les mesures que nous avons annoncées doivent accompagner une prise de conscience des entreprises que payer ses partenaires dans les temps doit être une priorité.
Les délais de paiement se sont allongés entre entreprises en 2020.

Des délais de paiement dégradés entre entreprises

En 2020, les délais de paiement entre entreprises ont été sous forte tension. L'étude d'Altares montre que les retards de paiement ont augmenté : ils sont passés de 11 jours en janvier 2020 à environ 13 jours en décembre. Ils ont même atteint 15 jours durant l'été. Actuellement, ils ne sont toujours pas repassés sous la barre des 12 jours.

Le phénomène aurait pu être pire encore, s'il n'y avait pas eu les dispositifs de soutien mis en place par l'Etat. De plus, certains clients ont volontairement proposé à leurs fournisseurs le versement d'acomptes ou le paiement accéléré de leurs factures.

Quelle est la cause de cette augmentation des délais de paiement ?

La situation sanitaire avec les multiples confinements a entrainé des bouleversements de l'organisation des entreprises et bien entendu a eu un impact direct sur l'économie.

Qui est concerné par ces retards de paiement ?

Malheureusement, dans le secteur privé, toutes les catégories d'entreprises sont touchées. Certains secteurs sont plus particulièrement concernés comme l'hébergement/restauration et les activités d'information et communication.

D'autres disparités sont à noter, notamment au niveau de la taille des entreprises. En effet, certaines grandes entreprises continuent à avoir de mauvais comportements de paiement : moins d'une sur deux paye ses fournisseurs sans retard. Alain Griset en appelle donc à leur responsabilité et à leur mobilisation. Il a en outre annoncé le "maintien d'une pression élevée de la part de la DGCCRF qui les ciblera particulièrement."

L'importance d'une solidarité entre les grandes entreprises et leurs sous traitants est devenue une nécessité pour de nombreuses PME. Afin de remédier à cette situation, Bruno Le Maire s'est prononcé le 21 octobre dernier en faveur d'une réduction progressive du délai de paiement de 60 à 30 jours. Le ministre de l'économie invite d'ailleurs les entreprises à "introduire cette question du respect des délais de paiement (...) dans leur raison d'être ou dans l'ensemble des mesures sociales ou environnementales qu'elles peuvent présenter à leurs actionnaires".

Réduisez de 30% vos délais de paiement

Une amélioration des délais de paiement dans le public

A contrario, du côté du public, les délais de paiement ont significativement diminué, que ce soit au niveau national ou local : 2 jours en moyenne pour l'Etat, 1 jour pour les communes, 2,8 jours pour les départements, 5,5 jours pour les régions. Une situation qui suit la tendance à la baisse déjà amorcée depuis 10 ans.

Comment expliquer cette diminution des délais de paiement ?

Dans le secteur public, les administrations ont pu assurer le paiement de leurs fournisseurs grâce à la mise en place de plans de continuité et de reprise d'activité. Elles ont aussi bénéficié de mesures législatives et règlementaires spécifiques.

Les comportements de paiement : un facteur important des délais de paiement

La crise sanitaire a mis en exergue que les comportements de paiement liés à certains secteurs affectent fortement les délais de paiement. Par exemple, les secteurs comme le commerce, l'hébergement ou la restauration dont les clients sont totalement ou en majorité des particuliers (B2C) payent comptant et immédiatement. Ces secteurs connaissent donc peu de retards de paiement.

En revanche, les secteurs B2B, c'est-à-dire dont la clientèle correspond à des entreprises ou des donneurs d'ordre du secteur public, subissent de nombreux retards de paiement, avec plus de 30% d'entreprises payées au-delà de 60 jours.

Comment réduire les délais de paiement ?

Les retards de paiement ne sont pas une fatalité : il y a de bonnes pratiques à mettre en place rapidement qui vous permettent d'influer favorablement sur votre délai de paiement moyen.

Tous ces points et d'autres sont détaillés dans notre article : "Recouvrement B2B : 10 techniques pour être payé plus rapidement".