Expert-comptable : 6 critères pour bien choisir

Comptabilité
Mis à jour le
6/1/2023

En tant qu’entreprise, vous pouvez tenir votre comptabilité vous-même ou la confier à un·e professionnel·le, c’est-à-dire à un·e expert·e-comptable. Il·elle peut vous accompagner dès la création de l’entreprise pour gérer toutes les formalités liées à l’immatriculation. Puis, il·elle suit ensuite la société tout au long de ses évolutions. En ce sens, un·e expert·e-comptable est l’allié·e de la direction ou de l’équipe finance. Le suivi de la comptabilité lui permet d’analyser l’activité de la société afin de prodiguer ses conseils avisés.

Faire le bon choix de son expert·e-comptable est donc important. Nous vous proposons quelques critères à avoir en tête avant de vous décider.

leanpay accueil
Facilitez le pilotage de votre poste clients
Planifier une démo
Obtenir le modèle :

1 - Inscription à l’ordre des experts-comptables

La profession est réglementée et soumise à un serment et à un code de déontologie. Les expert·e·s-comptables exerçant doivent ainsi être titulaires du diplôme d’expertise-comptable (DEC) et être inscrit·e·s à l’ordre des experts-comptables. Autrement dit, si ces conditions ne sont pas respectées, l’expert·e-comptable exerce illégalement et s’expose à de lourdes sanctions. Il est donc indispensable de vous assurer que l’expert·e-comptable qui vous accompagnera respecte bien la loi. Vous pouvez facilement vérifier son inscription sur le site de l’ordre des experts-comptables.

2 - Spécialisation

2ème critère : la spécialisation de votre expert·e comptable et/ou de son cabinet. Quels sont ses pôles de compétence : juridique, social, financement, transmission, fiscalité, startup, informatique… ? Quelles sont ses spécialités : grands comptes, TPE, B2B, B2C ? A-t-il·elle un secteur d’activité particulier ? Cela peut vraiment être intéressant de cibler de cette façon car votre expert·e-comptable sera à la pointe en matière de réglementation et lois en vigueur. Maîtrisant la législation comptable, juridique, sociale et fiscale en temps réel, il·elle pourra vous accompagner à déployer les mesures nécessaires pour vous conformer à la loi. En tout cas, il·elle doit être compétent·e pour répondre à vos besoins et doit comprendre les particularités et les problématiques soulevées par votre comptabilité.

Centralisez vos échanges sur une seule interface
En savoir plus
Obtenir le modèle :

3 - Réputation et avis

Rien ne vaut le bouche à oreille pour bien choisir son expert·e comptable ! Demandez des recommandations à d’autres dirigeant·e·s d’entreprises dans le même secteur d’activité. C’est toujours utile de se fier à quelqu’un qui a déjà fait appel aux services de l’expert·e-comptable et qui peut témoigner de son professionnalisme.

À cela, vous pouvez bien entendu aussi ajouter la consultation d’avis sur des plateformes dédiées ou sur Google.

4 - Proximité géographique (ou non)

Ce critère-là peut avoir son importance. Le marché distingue les cabinets de proximité où vous pourrez rencontrer votre expert·e-comptable des cabinets en ligne adeptes des visios, tchat etc. Tout se fait à distance : vous ne vous déplacez pas et lui·elle, non plus, ne vient pas dans vos bureaux.Posez-vous d’abord quelques questions pour bien cerner vos besoins. Ai-je besoin de voir mon expert·e-comptable en vrai ? Si ce n’est pas le cas, pourquoi ne pas regarder du côté des offres 100% en ligne ? Est-ce que je ne jure que par le papier ? Au contraire, suis-je un technophile adepte de la digitalisation ? Ou un peu des deux ? Il y a des cabinets qui proposent des fonctionnements hybrides.

Cabinet 100% en ligne

Le point positif du cabinet d’expert·e-comptable en ligne, c’est le gain de temps. Pas besoin de se déplacer. De plus, les tarifs affichés sont souvent en deçà de ceux du marché. Assurez-vous tout de même de l’inscription de l’expert·e-comptable à l’ordre des experts-comptables et de sa spécialisation. Si vous optez pour ce type de cabinet, privilégiez néanmoins un cabinet en France. Vous vous garantissez ainsi que le cabinet maîtrise bien la législation française en vigueur.

Cabinet de proximité

Quand on choisit la proximité, on donne probablement plus d’importance au côté relation humaine et au feeling avec la personne. En cas de clôture problématique d’un bilan financier ou de contrôle fiscal, l’expert·e-comptable aura probablement besoin de se déplacer et le critère de proximité géographique peut avoir un intérêt. Choisissez quand même votre cabinet pour ses qualités plutôt que pour sa proximité géographique.

Cabinet hybride

C’est un bon compromis entre les deux types de fonctionnement. Cela signifie que l’expert·e-comptable comprend les enjeux du web et de la digitalisation et conserve tout autant sa relation de proximité avec ses client·e·s.

Faites le point sur votre situation, calculez votre délai de paiement moyen
Télécharger le modèle
Obtenir le modèle :

5 - Honoraires

Les cabinets peuvent facturer soit au temps passé donc selon la complexité du dossier soit au forfait. Les tarifs sont donc fixés librement.

Vous devez être vigilant sur la cohérence de ces honoraires au regard des missions confiées. Le prix doit aussi tenir compte des compétences de l’expert·e-comptable, de sa spécialisation, de sa notoriété etc. Pour information, d’après l’étude intitulée “Marché de la profession comptable” réalisée par l’Observatoire de la profession comptable, 46% des entreprises ont un budget inférieur à 3.000 € par an, toutes prestations confondues.

Enfin, soyez attentif·ve à la méthode de revalorisation des honoraires : fréquence, modalité de calcul, indice de référence…

6 - Conditions d’engagement

Et si cela se passe mal avec votre expert·e-comptable ? Est-il facile de changer ? Quelles sont les conditions d’engagement qui vous lient ensemble ? Ces informations sont présentes dans un document qui s’appelle la lettre de mission. Cette dernière fixe les conditions de la prestation entre un·e expert·e-comptable et son·a client·e et elle constitue un contrat de droit commun. Les conditions d’engagement peuvent être variées : la liberté totale, engagement sur un an avec tacite reconduction, pénalités en cas de départ anticipé…

Obtenir le modèle :

Expert-comptable : 6 critères pour bien choisir

Comptabilité
Mis à jour le
6/1/2023

En tant qu’entreprise, vous pouvez tenir votre comptabilité vous-même ou la confier à un·e professionnel·le, c’est-à-dire à un·e expert·e-comptable. Il·elle peut vous accompagner dès la création de l’entreprise pour gérer toutes les formalités liées à l’immatriculation. Puis, il·elle suit ensuite la société tout au long de ses évolutions. En ce sens, un·e expert·e-comptable est l’allié·e de la direction ou de l’équipe finance. Le suivi de la comptabilité lui permet d’analyser l’activité de la société afin de prodiguer ses conseils avisés.

Faire le bon choix de son expert·e-comptable est donc important. Nous vous proposons quelques critères à avoir en tête avant de vous décider.

leanpay accueil
Facilitez le pilotage de votre poste clients
Planifier une démo
Obtenir le modèle :

1 - Inscription à l’ordre des experts-comptables

La profession est réglementée et soumise à un serment et à un code de déontologie. Les expert·e·s-comptables exerçant doivent ainsi être titulaires du diplôme d’expertise-comptable (DEC) et être inscrit·e·s à l’ordre des experts-comptables. Autrement dit, si ces conditions ne sont pas respectées, l’expert·e-comptable exerce illégalement et s’expose à de lourdes sanctions. Il est donc indispensable de vous assurer que l’expert·e-comptable qui vous accompagnera respecte bien la loi. Vous pouvez facilement vérifier son inscription sur le site de l’ordre des experts-comptables.

2 - Spécialisation

2ème critère : la spécialisation de votre expert·e comptable et/ou de son cabinet. Quels sont ses pôles de compétence : juridique, social, financement, transmission, fiscalité, startup, informatique… ? Quelles sont ses spécialités : grands comptes, TPE, B2B, B2C ? A-t-il·elle un secteur d’activité particulier ? Cela peut vraiment être intéressant de cibler de cette façon car votre expert·e-comptable sera à la pointe en matière de réglementation et lois en vigueur. Maîtrisant la législation comptable, juridique, sociale et fiscale en temps réel, il·elle pourra vous accompagner à déployer les mesures nécessaires pour vous conformer à la loi. En tout cas, il·elle doit être compétent·e pour répondre à vos besoins et doit comprendre les particularités et les problématiques soulevées par votre comptabilité.

Centralisez vos échanges sur une seule interface
En savoir plus
Obtenir le modèle :

3 - Réputation et avis

Rien ne vaut le bouche à oreille pour bien choisir son expert·e comptable ! Demandez des recommandations à d’autres dirigeant·e·s d’entreprises dans le même secteur d’activité. C’est toujours utile de se fier à quelqu’un qui a déjà fait appel aux services de l’expert·e-comptable et qui peut témoigner de son professionnalisme.

À cela, vous pouvez bien entendu aussi ajouter la consultation d’avis sur des plateformes dédiées ou sur Google.

4 - Proximité géographique (ou non)

Ce critère-là peut avoir son importance. Le marché distingue les cabinets de proximité où vous pourrez rencontrer votre expert·e-comptable des cabinets en ligne adeptes des visios, tchat etc. Tout se fait à distance : vous ne vous déplacez pas et lui·elle, non plus, ne vient pas dans vos bureaux.Posez-vous d’abord quelques questions pour bien cerner vos besoins. Ai-je besoin de voir mon expert·e-comptable en vrai ? Si ce n’est pas le cas, pourquoi ne pas regarder du côté des offres 100% en ligne ? Est-ce que je ne jure que par le papier ? Au contraire, suis-je un technophile adepte de la digitalisation ? Ou un peu des deux ? Il y a des cabinets qui proposent des fonctionnements hybrides.

Cabinet 100% en ligne

Le point positif du cabinet d’expert·e-comptable en ligne, c’est le gain de temps. Pas besoin de se déplacer. De plus, les tarifs affichés sont souvent en deçà de ceux du marché. Assurez-vous tout de même de l’inscription de l’expert·e-comptable à l’ordre des experts-comptables et de sa spécialisation. Si vous optez pour ce type de cabinet, privilégiez néanmoins un cabinet en France. Vous vous garantissez ainsi que le cabinet maîtrise bien la législation française en vigueur.

Cabinet de proximité

Quand on choisit la proximité, on donne probablement plus d’importance au côté relation humaine et au feeling avec la personne. En cas de clôture problématique d’un bilan financier ou de contrôle fiscal, l’expert·e-comptable aura probablement besoin de se déplacer et le critère de proximité géographique peut avoir un intérêt. Choisissez quand même votre cabinet pour ses qualités plutôt que pour sa proximité géographique.

Cabinet hybride

C’est un bon compromis entre les deux types de fonctionnement. Cela signifie que l’expert·e-comptable comprend les enjeux du web et de la digitalisation et conserve tout autant sa relation de proximité avec ses client·e·s.

Faites le point sur votre situation, calculez votre délai de paiement moyen
Télécharger le modèle
Obtenir le modèle :

5 - Honoraires

Les cabinets peuvent facturer soit au temps passé donc selon la complexité du dossier soit au forfait. Les tarifs sont donc fixés librement.

Vous devez être vigilant sur la cohérence de ces honoraires au regard des missions confiées. Le prix doit aussi tenir compte des compétences de l’expert·e-comptable, de sa spécialisation, de sa notoriété etc. Pour information, d’après l’étude intitulée “Marché de la profession comptable” réalisée par l’Observatoire de la profession comptable, 46% des entreprises ont un budget inférieur à 3.000 € par an, toutes prestations confondues.

Enfin, soyez attentif·ve à la méthode de revalorisation des honoraires : fréquence, modalité de calcul, indice de référence…

6 - Conditions d’engagement

Et si cela se passe mal avec votre expert·e-comptable ? Est-il facile de changer ? Quelles sont les conditions d’engagement qui vous lient ensemble ? Ces informations sont présentes dans un document qui s’appelle la lettre de mission. Cette dernière fixe les conditions de la prestation entre un·e expert·e-comptable et son·a client·e et elle constitue un contrat de droit commun. Les conditions d’engagement peuvent être variées : la liberté totale, engagement sur un an avec tacite reconduction, pénalités en cas de départ anticipé…

Obtenir le modèle :
Le logiciel de recouvrement simple, intuitif et efficace
En savoir plus
Boostez votre trésorerie.
Digitalisez votre entreprise.
Planifier une démo
tableau de bord et fonctionnalités leanpay
Besoin d'utiliser ces modèles ?

Téléchargez gratuitement notre fichier PDF de modèles de mails de relances. Vous pourrez les emporter partout avec vous !

Demander une démo
En cliquant sur “J'accepte”, vous consentez à ce que nous récoltions vos données de navigation afin d'améliorer votre expérience sur notre site.
Notre site utilise des cookies, aidez-nous à vous offrir la meilleure expérience possible en cliquant sur “Accepter”.