Impayés : seulement 8% des entreprises utilisent un logiciel dédié

Actualité
Mis à jour le
6/1/2023

4 personnes sur 5 en charge du traitement des retards de paiement n’utilisent pas de logiciel spécialisé. Pourtant, 60% y sont favorables. C’est le constat dressé par une étude* de l’Ifop. Quelques chiffres et pistes de réflexion dans cet article.

La digitalisation du recouvrement : un besoin identifié mais inexploité

Toutes les personnes ayant déjà eu recours durant leur carrière à un logiciel spécialisé s’en disent pleinement satisfaites. Néanmoins, selon l’étude 80% des personnes en charge de la gestion des impayés n’utilisent pas de logiciel spécialisé, leur entreprise n’ayant pas digitalisé cette fonction. 25% d’entre elles externalisent le recouvrement d’impayés. Ce sont seulement 8% des ETI qui font le choix d’utiliser un logiciel dédié au recouvrement.

Pourtant, l’étude révèle que 41% des interrogés considèrent la trésorerie comme leur priorité numéro 1. C’est ce que confirme aussi l’analyse de PwC et de la DFCG qui détermine les priorités des DAF pour l’année 2023. Les grands groupes et ETI ont positionné la gestion du cash comme leur priorité numéro 2.

Pour rappel, le calcul de la trésorerie se fait en fonction des encaissements et des décaissements de l’entreprise. Il faut ainsi jongler entre le moment où les clients règlent leurs factures et le moment où l’entreprise doit elle-même régler ses propres factures auprès de ses fournisseurs. L’objectif est toujours de rester dans le vert. La gestion optimale du compte clients est donc primordiale pour améliorer sa trésorerie. Alors pourquoi les entreprises sont-elles si peu nombreuses à avoir recours à un logiciel dédié qui pourrait les aider à encaisser leurs factures en temps et en heure ?

leanpay accueil
Digitalisez votre recouvrement amiable grâce à LeanPay
Planifier une démo
Obtenir le modèle :

La peur du 100% automatisé

La principale raison de cette inaction est que l’automatisation totale fait peur. En effet, la perception qu’une intervention humaine est indispensable pour gérer les impayés est encore très marquée (96 % sont d’accord avec cette affirmation et 71 % tout à fait d’accord). À juste titre puisque parmi ceux qui ont déjà un logiciel de recouvrement, 63% pensent que l’automatisation intégrale est irréalisable.

Les credit managers sont les plus réticents à digitaliser le recouvrement. Ils craignent en effet de perdre leur emploi au sein de l’entreprise, si le travail peut être fait par un logiciel.

Les DAF et DG, en revanche, sont les plus favorables à une digitalisation de la gestion des retards de paiement. Ils identifient facilement les avantages qu’ils pourraient y trouver.

👉 Le point de vue de LeanPay

Rassurons tout de suite les credit managers : le 100% automatisé est en effet irréalisable en pratique et est loin d’être recommandé. Chez LeanPay, nous voulons que notre outil soit une aide pour vous, pas votre remplaçant. Bien au contraire, notre application qui rassemble en temps réel nombre de données et vous les restitue sous forme de DSO, balance âgée, encours client… vous permet de prendre les bonnes décisions en toute connaissance de cause. Vous pouvez ainsi prioriser vos relances et être plus performant. C’est vous qui connaissez le plus vos clients pas un logiciel !

De plus, nous déconseillons de rendre les relances 100% automatiques. C’est tout à fait faisable pour une notification de pré-échéance, mais dès lors qu’il y a un retard de paiement, il vaut mieux que la relance soit validée et envoyée par une main humaine 🙂. Vous pouvez tout à fait décider de décaler une relance car le client a promis de payer à telle date, vous pouvez modifier le contenu de la relance, n’intégrer dedans que les factures en retard et non toutes les factures… Vous avez en réalité une belle latitude pour gérer les relances du mieux possible tout en préservant votre relation client.

LeanPay est un outil qui vous aide à prendre de meilleures décisions et vous fait gagner du temps. Du temps gagné pour vous focaliser sur d’autres tâches à plus forte valeur ajoutée. Tout le monde y gagne !

Automatisez l'envoi de vos relances clients grâce aux plans de relances
En savoir plus
Obtenir le modèle :

La digitalisation du poste clients

Digitaliser la gestion des impayés reste toutefois perçu de façon plutôt positive : 60% des personnes interrogées sont favorables à une digitalisation de cette tâche. 58% reconnaissent que cela pourrait faire évoluer leur rôle au sein de l’entreprise et 57% estiment qu’elles pourraient traiter de nouveaux sujets, à plus forte valeur ajoutée.

3 critères émergent pour bien choisir son outil de gestion des impayés :

  • 79% avancent la finesse du suivi et la qualité des analyses réalisées. C’est particulièrement prégnant pour les DG et DAF (86%) et pour les ETI (82%).
  • 74% veulent un outil facile à utiliser et rapide à prendre en main.
  • 43% estiment aussi que le logiciel de recouvrement doit bien s’intégrer avec des outils externes et notamment leurs solutions comptables et de facturation.

👉 Le point de vue de LeanPay

On est entièrement d’accord avec ces critères. C’est pourquoi, nous faisons notre maximum pour y répondre.

Au sujet du suivi, nous proposons pour votre pilotage du poste clients un tableau de bord mis à jour en temps réel. Il vous indique :
- votre délai paiement moyen,
- votre encours clients,
- votre balance âgée,
- votre prévisionnel d’encaissement,
- le top 5 des clients les plus mauvais payeurs,
- le top 5 des factures en retard dont le montant est le plus élevé.
Avec toutes ces informations, vous pouvez ainsi mettre en place votre stratégie de recouvrement : cibler les factures les plus anciennes pour rajeunir votre balance âgée et/ou cibler les factures aux montants les plus importants pour récupérer plus rapidement un maximum d’argent.

La facilité d’utilisation est notre leitmotiv. Depuis la création de LeanPay, c’est dans cette vision qu’a été conçu l’outil. À quoi bon développer des choses complexes si l'utilisateur final est incapable de les utiliser ? La simplicité d'usage est au cœur de notre démarche. Mais, cela ne signifie pas que LeanPay ne permet de faire que des choses simples. Nous gérons la complexité dès la conception des fonctionnalités, en nous plaçant dans les chaussures de nos utilisateurs afin d'imaginer la meilleure expérience possible pour eux. Et voici ce qu’en disent nos clients : “L’équipe LeanPay est très disponible côté accompagnement, pour des besoins de formation. Mais ce que je trouve encore mieux, c’est qu’il n’y a presque pas besoin de formation. C’est un outil clair et lisible. N’importe qui peut très vite le prendre en main.” N’hésitez pas d’ailleurs à lire entièrement le témoignage de Nicolas Poux, DAF.

Quant à l’intégration avec des outils existants, c’est indispensable pour que LeanPay puisse remonter correctement toutes les informations : quelles sont les factures éditées ? Quelles sont les dates d’échéance ? Quelles sont celles en retard ? Quelles sont celles qui ont été payées ? Quelles sont celles qui doivent être relancées ? Nous avons développé en interne plusieurs méthodes pour récupérer toutes ces données. En fonction de votre configuration, nous nous orientons vers la façon de faire la plus adéquate pour vous. Ainsi, LeanPay est compatible avec l’ensemble des logiciels de facturation et des logiciels comptables.

*Méthodologie : l’étude “La gestion digitalisée des impayés : un besoin inexploité” a été réalisée par l’Ifop pour Quadient sur la base d’un échantillon de 400 personnes, en charge de la gestion des impayés en entreprise, interrogées entre le 9 et le 28 juin 2022.

Obtenir le modèle :
Obtenir le modèle :

Impayés : seulement 8% des entreprises utilisent un logiciel dédié

Actualité
Mis à jour le
6/1/2023

4 personnes sur 5 en charge du traitement des retards de paiement n’utilisent pas de logiciel spécialisé. Pourtant, 60% y sont favorables. C’est le constat dressé par une étude* de l’Ifop. Quelques chiffres et pistes de réflexion dans cet article.

La digitalisation du recouvrement : un besoin identifié mais inexploité

Toutes les personnes ayant déjà eu recours durant leur carrière à un logiciel spécialisé s’en disent pleinement satisfaites. Néanmoins, selon l’étude 80% des personnes en charge de la gestion des impayés n’utilisent pas de logiciel spécialisé, leur entreprise n’ayant pas digitalisé cette fonction. 25% d’entre elles externalisent le recouvrement d’impayés. Ce sont seulement 8% des ETI qui font le choix d’utiliser un logiciel dédié au recouvrement.

Pourtant, l’étude révèle que 41% des interrogés considèrent la trésorerie comme leur priorité numéro 1. C’est ce que confirme aussi l’analyse de PwC et de la DFCG qui détermine les priorités des DAF pour l’année 2023. Les grands groupes et ETI ont positionné la gestion du cash comme leur priorité numéro 2.

Pour rappel, le calcul de la trésorerie se fait en fonction des encaissements et des décaissements de l’entreprise. Il faut ainsi jongler entre le moment où les clients règlent leurs factures et le moment où l’entreprise doit elle-même régler ses propres factures auprès de ses fournisseurs. L’objectif est toujours de rester dans le vert. La gestion optimale du compte clients est donc primordiale pour améliorer sa trésorerie. Alors pourquoi les entreprises sont-elles si peu nombreuses à avoir recours à un logiciel dédié qui pourrait les aider à encaisser leurs factures en temps et en heure ?

leanpay accueil
Digitalisez votre recouvrement amiable grâce à LeanPay
Planifier une démo
Obtenir le modèle :

La peur du 100% automatisé

La principale raison de cette inaction est que l’automatisation totale fait peur. En effet, la perception qu’une intervention humaine est indispensable pour gérer les impayés est encore très marquée (96 % sont d’accord avec cette affirmation et 71 % tout à fait d’accord). À juste titre puisque parmi ceux qui ont déjà un logiciel de recouvrement, 63% pensent que l’automatisation intégrale est irréalisable.

Les credit managers sont les plus réticents à digitaliser le recouvrement. Ils craignent en effet de perdre leur emploi au sein de l’entreprise, si le travail peut être fait par un logiciel.

Les DAF et DG, en revanche, sont les plus favorables à une digitalisation de la gestion des retards de paiement. Ils identifient facilement les avantages qu’ils pourraient y trouver.

👉 Le point de vue de LeanPay

Rassurons tout de suite les credit managers : le 100% automatisé est en effet irréalisable en pratique et est loin d’être recommandé. Chez LeanPay, nous voulons que notre outil soit une aide pour vous, pas votre remplaçant. Bien au contraire, notre application qui rassemble en temps réel nombre de données et vous les restitue sous forme de DSO, balance âgée, encours client… vous permet de prendre les bonnes décisions en toute connaissance de cause. Vous pouvez ainsi prioriser vos relances et être plus performant. C’est vous qui connaissez le plus vos clients pas un logiciel !

De plus, nous déconseillons de rendre les relances 100% automatiques. C’est tout à fait faisable pour une notification de pré-échéance, mais dès lors qu’il y a un retard de paiement, il vaut mieux que la relance soit validée et envoyée par une main humaine 🙂. Vous pouvez tout à fait décider de décaler une relance car le client a promis de payer à telle date, vous pouvez modifier le contenu de la relance, n’intégrer dedans que les factures en retard et non toutes les factures… Vous avez en réalité une belle latitude pour gérer les relances du mieux possible tout en préservant votre relation client.

LeanPay est un outil qui vous aide à prendre de meilleures décisions et vous fait gagner du temps. Du temps gagné pour vous focaliser sur d’autres tâches à plus forte valeur ajoutée. Tout le monde y gagne !

Automatisez l'envoi de vos relances clients grâce aux plans de relances
En savoir plus
Obtenir le modèle :

La digitalisation du poste clients

Digitaliser la gestion des impayés reste toutefois perçu de façon plutôt positive : 60% des personnes interrogées sont favorables à une digitalisation de cette tâche. 58% reconnaissent que cela pourrait faire évoluer leur rôle au sein de l’entreprise et 57% estiment qu’elles pourraient traiter de nouveaux sujets, à plus forte valeur ajoutée.

3 critères émergent pour bien choisir son outil de gestion des impayés :

  • 79% avancent la finesse du suivi et la qualité des analyses réalisées. C’est particulièrement prégnant pour les DG et DAF (86%) et pour les ETI (82%).
  • 74% veulent un outil facile à utiliser et rapide à prendre en main.
  • 43% estiment aussi que le logiciel de recouvrement doit bien s’intégrer avec des outils externes et notamment leurs solutions comptables et de facturation.

👉 Le point de vue de LeanPay

On est entièrement d’accord avec ces critères. C’est pourquoi, nous faisons notre maximum pour y répondre.

Au sujet du suivi, nous proposons pour votre pilotage du poste clients un tableau de bord mis à jour en temps réel. Il vous indique :
- votre délai paiement moyen,
- votre encours clients,
- votre balance âgée,
- votre prévisionnel d’encaissement,
- le top 5 des clients les plus mauvais payeurs,
- le top 5 des factures en retard dont le montant est le plus élevé.
Avec toutes ces informations, vous pouvez ainsi mettre en place votre stratégie de recouvrement : cibler les factures les plus anciennes pour rajeunir votre balance âgée et/ou cibler les factures aux montants les plus importants pour récupérer plus rapidement un maximum d’argent.

La facilité d’utilisation est notre leitmotiv. Depuis la création de LeanPay, c’est dans cette vision qu’a été conçu l’outil. À quoi bon développer des choses complexes si l'utilisateur final est incapable de les utiliser ? La simplicité d'usage est au cœur de notre démarche. Mais, cela ne signifie pas que LeanPay ne permet de faire que des choses simples. Nous gérons la complexité dès la conception des fonctionnalités, en nous plaçant dans les chaussures de nos utilisateurs afin d'imaginer la meilleure expérience possible pour eux. Et voici ce qu’en disent nos clients : “L’équipe LeanPay est très disponible côté accompagnement, pour des besoins de formation. Mais ce que je trouve encore mieux, c’est qu’il n’y a presque pas besoin de formation. C’est un outil clair et lisible. N’importe qui peut très vite le prendre en main.” N’hésitez pas d’ailleurs à lire entièrement le témoignage de Nicolas Poux, DAF.

Quant à l’intégration avec des outils existants, c’est indispensable pour que LeanPay puisse remonter correctement toutes les informations : quelles sont les factures éditées ? Quelles sont les dates d’échéance ? Quelles sont celles en retard ? Quelles sont celles qui ont été payées ? Quelles sont celles qui doivent être relancées ? Nous avons développé en interne plusieurs méthodes pour récupérer toutes ces données. En fonction de votre configuration, nous nous orientons vers la façon de faire la plus adéquate pour vous. Ainsi, LeanPay est compatible avec l’ensemble des logiciels de facturation et des logiciels comptables.

*Méthodologie : l’étude “La gestion digitalisée des impayés : un besoin inexploité” a été réalisée par l’Ifop pour Quadient sur la base d’un échantillon de 400 personnes, en charge de la gestion des impayés en entreprise, interrogées entre le 9 et le 28 juin 2022.

Obtenir le modèle :
Obtenir le modèle :
Le logiciel de recouvrement simple, intuitif et efficace
En savoir plus
Boostez votre trésorerie.
Digitalisez votre entreprise.
Planifier une démo
tableau de bord et fonctionnalités leanpay
Besoin d'utiliser ces modèles ?

Téléchargez gratuitement notre fichier PDF de modèles de mails de relances. Vous pourrez les emporter partout avec vous !

Demander une démo
En cliquant sur “J'accepte”, vous consentez à ce que nous récoltions vos données de navigation afin d'améliorer votre expérience sur notre site.
Notre site utilise des cookies, aidez-nous à vous offrir la meilleure expérience possible en cliquant sur “Accepter”.