Accueil
Fiches pratiques
Quels sont les différents modes de financement pour une entreprise ?
Trésorerie

Les différents modes de financement pour une entreprise

Rédigé par
Mathilde Chevallier
Mis à jour le
8/9/2022

Une entreprise engage souvent des dépenses avant même de toucher les recettes de ses ventes. C’est d’autant plus vrai quand elle travaille en B2B et qu’elle doit se conformer aux délais de paiement légaux. Pendant ce temps, celle-ci doit payer ses charges fixes (salaires, loyer, électricité…) et ses achats liés à son activité (matières premières).

Pour atténuer ce décalage entre décaissements et encaissements, elle peut avoir besoin de financements de façon ponctuelle ou de manière récurrente. Vous êtes dirigeant.e d’une TPE/PME ou directeur.rice financier.e d’une ETI et vous vous demandez quel financement est adapté à votre entreprise ? Dans cet article, nous vous expliquons les différents types de financements qui existent pour que vous puissiez de façon éclairée choisir les plus adaptés à votre entreprise.

Au sommaire de cet article :

La capacité de financement vs le besoin de financement

Dans un premier temps, faisons déjà une distinction entre les entreprises qui peuvent se financer elles-mêmes (le financement interne) et celles qui doivent recourir à des financements externes (ce qui n’empêche pas un financement en interne par ailleurs). Dans le premier cas, on parle d’agents à capacité de financement et dans le second d’agents à besoin de financement.

les différentes façons de financer son entreprise

Les agents à capacité de financement

Ces entreprises disposent d’une épargne supérieure à leurs dépenses d’investissement. Elle provient de l’accumulation des bénéfices non distribués auxquels peuvent s’ajouter des amortissements, des provisions et les fonds injectés au départ par les fondateurs.rices. Leur principale source de financement est donc interne.

Comme type de financement, on peut citer l’autofinancement, l’apport au capital social ou l’apport en compte courant d’associé. Ce type de financement a l’avantage de rendre l’entreprise plutôt autonome.

Bien entendu, un financement interne peut aussi s’accompagner de différents financements externes. Ce sont deux solutions complémentaires. Une répartition peut par exemple être de 80%/20% : une entreprise ayant un taux d’autofinancement de 80% a recours à un financement externe à hauteur de 20%.

Les agents à besoin de financement

Il s’agit du cas inverse. Ces sociétés ont une épargne qui est inférieure à leurs besoins en investissements. Il est donc nécessaire pour elles de se financer en externe en faisant appel à d'autres organismes tels que des banques ou le marché financier par exemple.

Cela peut aussi être un choix délibéré de se financer en externe pour préserver sa trésorerie et son épargne.

Financement interne vs externe

Ci-dessous un tableau non exhaustif des moyens de financement classés selon qu’ils sont internes ou externes :

Financements internes Financements externes
Apports en nature ou en numéraire des fondateurs.rices Mobilisation de créances : affacturage, escompte, Dailly
Apport en comptes courants des associés Crédits de trésorerie, facilités de caisse, autorisation de découverts
Capacité d’autofinancement Prêt professionnel
Emissions de titres sur les marchés financiers

Les différents moyens de se financer en externe

Une société qui souhaite se financer en externe a deux possibilités : le financement externe indirect et le financement externe direct. Qu’est-ce que c’est ? Quelles sont les différences entre ces deux façons de procéder ?

Le financement externe indirect

Le financement externe indirect suppose la nécessité de passer par un intermédiaire financier pour obtenir le financement. Dans la plupart des cas, il s’agit d’une banque qui accepte un crédit bancaire. Le prêt d'entreprise ou crédit professionnel est un emprunt bancaire remboursable sous forme de mensualités sur une période déterminée. En France, ce sont surtout les petites et moyennes entreprises (PME) qui ont recours au crédit bancaire. Les prêts bancaires représentent au total 60 % de l’endettement des sociétés.

Pour obtenir un prêt professionnel, l'entreprise doit bien entendu se soumettre à une étude de solvabilité. La banque étudie sa santé financière en considérant l'actif (les créances) et le passif (les dettes). En ce moment, il est plus difficile d’obtenir un prêt, même lorsqu’on possède un apport. Les refus se font de plus en plus nombreux. Et quand la demande de crédit est acceptée, les taux d’intérêt sont de plus en plus élevés. Vous pouvez vous tourner vers des banques en ligne dont les frais de gestion sont limités afin d’optimiser le montant des intérêts. Rendez-vous sur ce comparatif et guide du prêt professionnel en ligne pour plus d’informations.

Le financement externe direct

Le financement externe est dit direct lorsque l’entreprise cherche à se financer sur les marchés financiers en demandant des fonds directement aux épargnants (des fonds d’investissement ou des investisseurs privés). Dans cette façon de faire, il n’y a pas d’intermédiaire d’où la notion de financement direct.

  • L’émission d’actions ou titres de propriété

Il s’agit d’émettre des titres sur le marché financier primaire. L’acheteur de ces titres, qu’il soit privé ou public, perçoit des dividendes et potentiellement participer à la prise de décisions stratégiques. Dans ce cas de figure, les actions ne sont pas remboursables. En vendant des actions, l’entreprise augmente son capital et renforce ses fonds propres. Point de vigilance concernant ce mode de financement : plus l’entreprise vend d’actions, plus le capital est dilué. Parfois, l’augmentation du nombre d’actionnaires peut devenir pénalisant pour la société lors de prises de décisions stratégiques.

  • L’émission d’obligations ou titres de créances

Les obligations peuvent être émises sur deux types de marché. Le premier est le marché monétaire à destination des titres émis pour une durée inférieure à 7 ans, le second est le marché financier pour ceux qui ont une durée supérieure à 7 ans. Ce qui différencie l’émission des actions de l’émission des obligations, c’est qu’il faut rembourser les obligations à terme. C’est donc davantage un emprunt contracté auprès des acteurs des marchés financiers. Ceux-ci peuvent être les agents à capacité de financement (comme vu précédemment) qui souhaitent placer leur épargne. En achetant ces obligations, le prêteur reçoit des intérêts appelés coupons. Comme les marchés financiers fonctionnent selon la loi de l’offre et la demande, l’entreprise a tout intérêt à recourir au mode de financement qui lui reviendra le moins cher. Par conséquent, si les taux d’intérêt pour les crédits bancaires sont trop élevés, il est plus intéressant de se tourner vers le financement externe direct. À l’inverse, si les taux sont faibles, il vaut mieux passer par un prêt bancaire. Néanmoins, le mode de financement externe direct est davantage réservé aux grandes entreprises car pour pouvoir émettre des titres sur les marchés financiers, l’entreprise doit avoir une forme juridique éligible et une taille suffisante. Ce financement est ainsi impossible pour les PME.

Besoin d'utiliser ces modèles ?

Téléchargez gratuitement notre fichier PDF de modèles de mails de relances. Vous pourrez les emporter partout avec vous !

Facturer c'est bien, encaisser c'est mieux !

Notre site utilise des cookies, aidez-nous à vous offrir la meilleure expérience possible en cliquant sur “Accepter”.